E-mail:

La newsletter vous informe chaque semaine des actualités publiées sur notre site.

com'médias | a tout vienne

Guide français sur Vienne et l`Autriche

Home > Actualités > Juin 2009 > Vienne cuisine l’Histoir...

Vienne cuisine l’Histoire

- La cuisine oscille entre le respect pointilleux de la tradition et l’envie d’innovations gastronomiques. A Vienne, manger c’est toute une histoire.


Sacher Torte de l'hôtel Sacher (photo: Wikimedia Commons)

En effet, outre les musées et les monuments l’histoire de la ville peut même s’apprendre en mangeant. Chaque plat à son parcours particulier et est emprunt de traditions et d’une création qui lui est propre. Prenons par exemple les desserts. Parmi les pâtisseries locales on peut trouver le Kipferl qui correspondrait à un croissant en France. Les Autrichiens revendiquent toutefois d’avoir été les premier à inventer ce met, le propriétaire du premier café viennois l’aurait inventé en 1683. Cela après que les Turcs aient été vaincus lors du deuxième siège de la ville.

Le pâtissier aurait créé cette pâtisserie en forme de demi lune, pour que ceux qui la goûte puisse imaginer manger un Turc lui-même.

Il y  aussi le Kaiserschmarrn ou ‘méli-mélo de l’empereur’ dont la création relève à la base d’un accident. Un cuisinier avait loupé la crêpe destiné à l’empereur Franz Joseph I, et pour réparer les dégâts il avait ajouté à sa préparation ratée des raisins secs et du sucre en poudre. Et c’est ainsi qu’aurait été inventé ce dessert à la fin du 17ème siècle.

La Sacher Torte est aussi une institution en Autriche. C’est en 1832 que le prince Klemens Wenzel von Metternich exige de son cuisinier un nouveau délicieux dessert qui doit être magnifiquement bon pour ne pas le déshonorer. Cependant le cuisinier est malade et la mission est reporté de responsables de cuisines en commis jusqu’à finalement terminer entre les mains d’un apprenti en deuxième année, Franz Sacher.  Personne ne sais réellement comment il s’y est pris mais le résultat fût un moelleux au chocolat épicé et à la marmelade d’abricots qui ravit la noblesse à tel point que le gâteau fût demandé par de nombreuses hautes personnalités dans divers pays d’Europe.

Retour aux actualités

Actualités en mois

2009

©2006 - 2019 - Com'médias s.r.o. | A Tout Prague, Wuchterlova 5, 160 00 Praha 6